La peinture est silencieuse, il convient de la réveiller par l'expression du cœur



De par la verticalité et l’horizontalité l’esprit pénètre, circule, se déplace à travers les vides au contact des pleins. La verticalité appartient à l’air, l’horizontalité appartient à la terre.

On peut donc dessiner ou peindre par les vides sans se perdre dans l’informel. Le seul contact possible est celui de la réalité, une réalité que le cœur retransmet sous une forme visible. Ainsi, de la peinture naît l’expression du cœur que l’esprit arrache au silence.

La peinture n’est pas une connaissance, pas plus qu’une création, elle est le fruit de ce que la culture nous empêche de voir, et de voir ce qui fait une culture, en d’autres termes, voir ce cœur qui est la source de notre vie et fait notre vie.

«  Notre vie imprègne l’univers entier à la fois physiquement et spirituellement »

Maiole

« Le domaine intérieur de notre vie est si vaste qu’il inclut l’univers »  

Shin ichi yamamoto