Le plan




La réalité première en peinture est de considérer le plan comme la réalité.

Un plan est vertical, horizontal et diagonal à la fois. Il est d’un même niveau et n’a pas de profondeur. C’est parce que l’on reste au contact de cette réalité que l’on peut voir la réalité profonde de son esprit, dans l’espace et le temps de façon objective et vraie.

La technique ne se substitue pas à une illusion de la pensée, mais reste au contact de la pensée. Elle la gère selon un degré de sincérité et de regard sur soi et le monde.

Le plan est un miroir, où la matière nous amène à réfléchir, à voir, à sentir. En art, le discours, le titre, la couleur, la matière, le sujet ne trichent pas. Le plan renverra toujours la vérité. Libre à ceux qui le veulent d’en faire leur vérité.